Pêcheur de silure en No-kill, chasseur de lapin, mes chiens de chasse

Jean-philippe,photos et vidéos amateur,passion pêche et chasse,chasseur et pêcheur en no-kill

 
 

Le silure bouffe tout ?

C'est le mot d'ordre de beaucoup de pêcheur, nous entendons dire :

Le silure a tout bouffé, les sandres se font rares.
Le Silure, c’est d’la merde, ça bouffe tout
Le silure est une mauvaise chose dans nos rivières
C'est le prédateur suprême, il perturbe énormément le milieu
Il avale tout ce qu’il trouve
Il mange les chiens et les bébés
Depuis que le silure est arrivé, le nombre de poissons n'a cessés de baisser


Tout? mais quoi exactement...  bizarrement la première réponse est: "le sandre!"
Ensuite,  "le brochet!"
"Les meilleurs poissons mangé par l’Homme"

ET SI ON REFLECHISSAIT UN PEU
 

Il y a tout d'abord : " LE VIANDARD"

Celui qui garde tout ce qu’il pêche, même si cela doit finir à la poubelle parce qu’il en a de trop.
sandre  brochet
En interrogeant les anciens, il s'avère qu'à l'époque on prenait plus de sandre! Si on leur demande, "qu'en avez-vous fait de tous ces poissons ??" , la réponse est souvent la même:  "oh ben, comme il y en avait plein, on les a gardés!"...
Oui, mais maintenant, il y en a beaucoup moins, et on accuse le silure
C’est tellement facile

Regarder bien autour de vous et posez vous la question :
IL A-T-IL EU BEAUCOUP DE REPRODUCTION CETTE ANNEE ?

EST CE QUE J'ARRIVE A PÊCHER BEAUCOUP DE PETITS CETTE ANNEE ?


ET IL Y A AUSSI CECI : LES OISEAUX PROTEGES


  LA MOUETTE

Demandez si les mouettes étaient la à leur époque ?

Eux aussi pêchent les petits poissons

mouettes rieuses

LE HERON

heron

heron 

heron cendré 

  

LA GREBE HUPPEE

 grèbe huppée  grebe

  grebe

Et le pire de tous, LE CORMORAN

 cormoran

cormoran  cormoran

cormoran  cormoran

cormoran  cormoran

cormoran  cormoran

cormoran

 

ET IL Y A AUSSI LA POLLUTION :

Produits Phytosanitaires (Engrais, Pesticides) 

PCB, (Polychlorobiphényles)



Pollution aux PCB : des fleuves malades et pour l'instant incurables Les PCB, ou Polychlorobiphényles, plus connus en France sous le nom de pyralènes, contaminent depuis des dizaines d'années rivières et poissons d'eau douce.  Une pollution particulièrement tenace : ces dérivés chimiques chlorés, longtemps utilisés dans l'industrie pour leurs qualités d'isolation électrique, de lubrification et d'ininflammabilité, sont des polluants organiques persistants très peu biodégradables.  Non solubles dans l'eau, ils se concentrent dans les sols et sédiments fluviaux et s'accumulent dans l'ensemble de la chaîne alimentaire.  Aujourd'hui, les PCB sont omniprésents dans l'environnement et l'alimentation,
 non sans danger pour la santé humaine.
la dégradation des masses d’eau par les produits phytosanitaires (engrais, pesticides).  Aucun fleuve ou cours d’eau ne semble aujourd’hui épargné par la présence de molécules toxiques.
En 2005, 819 points ont été contrôlés sur les rivières : 91% d’entre elles présentaient  au moins un pesticide, produits phytosanitaires utilisés pour la protection des végétaux , ou biocides pour la protection de biens d’équipements comme le bois de charpente. La France confirme donc son rang de troisième utilisateur mondial de pesticides derrière les Etats-Unis et le Japon, et de premier en Europe.

LE SILURE :

Pour ceux qui pêchent assidûment les silures dans le Pô depuis de nombreuses années,  la capture des carpes et autres poissons blancs est toujours aussi facile. Il en va de même en Espagne du côté de Mequinenza, les carpes abondent malgré la présence de très nombreux silures dépassant allègrement les 2m.
Alors à tout ceux qui pensent que le silure et un redoutable concurrent alimentaire  car c'est souvent de cela qu'il s'agit, remettez vous un peu en question!  Rentabiliser sa carte de pêche à l'aide du sandre ne vous aidera pas à mieux vivre  ou à mieux vous nourrir. A ces gens là je leur dis : "rester chez vous, faites autre chose car la pêche... ce n'est plus ça!

Non! le silure ne "bouffe" pas tout mais plutôt de tout, ce qui est complètement différent...  les experts ont étudiés ce poisson et ne le jugent pas comme nuisible, alors pourquoi cette affirmation ?

Et ce ne sont pas les relevés stomacaux sur les plus gros sujets qui affirmeront l'hypothèse que le silure « bouffe » tout, car comme pour beaucoup, il n’y a "rien du tout" dans son estomac!
A cause de la présence des silures, les autres poissons ont changé leur comportement  et par voie de conséquence leurs habitudes et leurs tenues. Les carpes ont largement appris à gérer la présence du silure sur leur territoire le silure est présent en tête des meilleurs postes, à l’affût derrière les cassures. Par contre, derrière eux, quelques dizaines de mètres plus en aval, on retrouve les sandres, perches et petits silures.  Ce positionnement est dû à l’effet de dominance des plus gros carnassiers  pour obtenir la meilleure place.

Un barrage a été classé en réserve pendant plus de vingt ans. En 2003,il a été ouvert à la pêche, et là, oh! Stupeur, en quelques mois, il s’est pris, juste au pied du barrage, des milliers de sandres, des centaines de perches, des brochets, des nuées de poissons blancs, des carpes et également, plus de cinq cents silures au milieu de tout ça..  C'est la preuve évidente que toutes les espèces vivaient en harmonie.  Par contre, au bout d’un an, le constat était sans appel: les sandres étaient beaucoup moins nombreux. Evidemment, une telle providence a attiré tout un tas d’infâmes individus, vaguement pêcheurs mais profondément viandards qui passaient leur temps à entasser des stères de sandres dans leur coffre.

Le silure a avantageusement complété la richesse piscicole des eaux françaises  et pourrait bien, demain, devenir un vrai poisson populaire dans le cœur des pêcheurs.

    Le silure bouffe tout

    date :
    heure :
    Il est ...
audit positionnement, Audit rfrencement ...